La technique

La technique du verre filé consiste à faire fondre l’extrémité de la baguette de verre dans la flamme du chalumeau.

Le chalumeau

Une fois en fusion, le verre prend une consistance fluide ressemblant à du miel. Il est alors enroulé sur une tige métallique appelée mandrin que le perlier doit maintenir constamment en rotation afin d'obtenir une forme régulière.

les mandrins

La perle obtenue est alors façonnée de manière à obtenir la forme souhaitée puis décorée. Les possibilités de décors sont multiples: points, fils, bulles, feuilles de métal, émail…les possibilités de formes aussi . Le perlier réalise évidemment des perles pleines, mais il peut également réaliser des perles creuses et même des perles soufflées (plus légères).

Les possibilités créatives sont quasi infinies.

verre en fusionPerle en fusion

Le travail dans la flamme du chalumeau provoque des tensions à l’intérieur du verre et le rend très fragile. Afin d’endiguer ce phénomène, les perles sont recuites dans un four spécial puis refroidies lentement. Le verre redevient alors très solide.

Four de recuisson

Pour tout savoir sur le métier de perlier d'art, rendez-vous sur le site de l'Association des Perliers d'Art de France.APAF

Depuis août 2018 le savoir faire de la perle de verre est inscrit au Patrimoine Culturel Immatériel Français.

Pour tout savoir sur l'artisanat de la perle de verre en France, cliquez ici (document PDF).

Depuis décembre 2020 l'art de la perle de verre fait partie du Patrimoine Culturel Immatériel de l'Humanité.